INFILTRATION

Les injections locales sont de pratique courante dans le traitement des affections rhumatologiques. Il s’agit d’une injection d’un médicament dont le but est d’agir au contact de votre lésion articulaire. Ce traitement appliqué directement au sein de votre articulation aura une action thérapeutique plus efficace qu’un traitement administré par voie générale.

Le plus souvent, le produit injecté est un anti-inflammatoire appartenant à la famille des corticoïdes. Cependant, d’autres produits peuvent être utilisés comme les anesthésiques locaux (à but diagnostic et parfois thérapeutique), et les produits de visco-supplémentation utilisés dans certains types d’arthrose.

PONCTION

ponction

Geste médical qui consiste à évacuer ou à prélever le liquide articulaire dans un but diagnostique ou thérapeutique.

Après avoir repéré la lésion sous échographie, le/la radiologue prélève des cellules à l’aide d’une aiguille très fine.

Les prélèvements sont ensuite envoyés dans un laboratoire d’anatomo-pathologie où un médecin établira le diagnostic.

Le résultat vous sera communiqué au bout d’une semaine par le radiologue.

Nous prendrons le temps de vous expliquer en termes simples et compréhensibles la signification de vos résultats et la prise en charge qui en découle.

Exemples de ponction thyroïdienne :

BIOPSIE

biopsie

La biopsie, quelle soit mammaire, ganglionnaire ou des parties molles, se déroule comme une ponction : le/la radiologue repère la lésion sous échographie puis prélève un minime échantillon de tissu permettant de préciser le type des lésions (malignes ou bénignes).

Pour votre confort, ce geste est réalisé sous anesthésie locale et dans des conditions d’asepsie stricte.

Il n’existe pas de contre indication à ce type d’examen. Il est seulement important de nous prévenir en cas de prise de traitement anticoagulant.

Les prélèvements sont ensuite envoyés dans un laboratoire d’anatomo-pathologie où un médecin établira le diagnostic.

Lorsqu’il s’agit d’un cancer, l’analyse du prélèvement permet de le classer car il existe, en effet, une multitude de formes de cancers et à chaque type correspond un traitement spécifique. En cas de lésions bénignes, la biopsie permettra d’éviter toute chirurgie inutile.

Le résultat vous sera communiqué au bout d’une semaine par le radiologue.

Nous prendrons le temps de vous expliquer en termes simples et compréhensibles la signification de vos résultats et la prise en charge qui en découle.

Repérage

Un repérage mammaire consiste à placer un repère, à l’intérieur du sein, au niveau d’une anomalie non palpable, mise en évidence uniquement sur les examens radiologiques (mammographie, échographie).

Il est réalisé avant la chirurgie. Il permet au chirurgien de retrouver facilement l’anomalie lors de l’opération chirurgicale qui a pour but de la retirer, et d’enlever ainsi le moins de tissu mammaire possible.

Pour votre confort et le bon déroulement de l’opération, la mise en place du repère est en général réalisée la veille de votre intervention chirurgicale. Il est parfois possible de le mettre en place le jour même de l’intervention.

Après avoir désinfecté la peau du sein, le/la radiologue introduit une aiguille à l’aide d’une échographie jusqu’à l’anomalie. Il surveille la progression de l’aiguille sur l’écran de l’échographe.

L’aiguille introduite permet d’installer le repère : il s’agit d’un fil métallique recourbé très fin (que les médecins appellent harpon ou hameçon) dont l’extrémité se situe au contact de la lésion et qui indique au chirurgien la situation exacte de l’anomalie. La partie extérieure du fil métallique souple sort par la peau, elle est fixée sur la peau par un pansement.