IRM (imagerie par résonance magnétique)

Elle utilise un champ magnétique (aimant) et des ondes radio.

Aucune radiation ionisante n’est émise. Elle est indolore et sans  effets secondaires connus.

Son principe consiste à réaliser des images du corps humain grâce aux nombreux atomes d’hydrogène qu’il contient. Placés dans un puissant champ magnétique, tous les atomes d’hydrogène s’orientent dans la même direction : ils sont alors excités par des ondes radio durant une très courte période (ils sont mis en résonance). A l’arrêt de cette stimulation, les atomes restituent l’énergie accumulée en produisant un signal qui est enregistré et traité sous forme d’image par un système informatique.

 

Dans la salle d’examen, on trouve :

  • La machine  qui se compose d’un tunnel formé d’un aimant à l’intérieur duquel le lit d’examen va entrer ainsi que d’antennes adaptées à la région à explorer.
  • Le pupitre de commande derrière lequel se trouve le personnel médical qui est séparé de la machine par une vitre protectrice. Un interphone permet de communiquer entre le patient et l’équipe médicale.

L’irm est d’une grande utilité en complément des radiographies standards, de l’échographie ou du scanner.

Elle permet de faire des images en coupes dans différents plans et de reconstruire en trois dimensions la structure analysée.

Des contre-indications existent pour cet  examen alors signalez nous si :

  • Vous êtes enceinte ou pensez l’être afin que des précautions soient prises.
  • Vous êtes porteur d’un stimulateur cardiaque ou de tout système électronique implantable. Ils contre-indiquent l’examen car ils risquent de tomber en panne.
  • Vous portez un corps étranger métallique quel qu’il soit (implant oculaire, prothèse, clips chirurgicaux, éclat de métal dans les yeux…). Ils contre-indiquent l’examen car ils pourraient se déplacer à cause de l’aimant.
  • Vous êtes claustrophobe.